https://connivencelitteraire.typepad.fr > LES MORCEAUX CHOISIS

« Retour à LES MORCEAUX CHOISIS

Le livre de Dina (Herbjorg Wassmo)

Le livre de Dina (Herbjorg Wassmo)

Les morceaux choisis

(…) "Ca c'est bien l'avarice du Jacob Gronelv. Il peut pas souffrir que d'aut'voient mes cheveux. Not'Seigneur est pas aussi avare que le Jacob. Ou alors les aurait pas fait pousser !" (…) "Tu t'exposes !" (…) "Ben, si j'avais été u cheval ? ou un bateau ? Alors j'aurais eu l'droit d'me montrer ? Alors que la Dina, elle doit rester invisible ?"
(…) "Qu'est-ce que c'est que le chagrin ?" (…) "Pour moi, ce sont toutes les images que je ne vois pas clairement … Mais que je porte en moi quand même." (…) "Oui. Ce sont les images qu'on porte." (…) Le chagrin, c'est les images qu'on ne peut pas voir, mais qu'il faut porter quand même.
(…) Tu sais, Tomas, les chiffres, ils changent pas. C'est pas comme les mots. Les mots, ils mentent tout l'temps. Quand les gens les disent et quand ils les disent pas … Mais les chiffres ! Ils sont sûrs!
(…) On dit dans la Bible que ce sont nos actions qui montrent qui nous sommes.
(…) Certains doivent se pendre, d'autres se doivent d'être durs.
(…) "Un attachement cesse pas parce que quelqu'un se pend." (…) "Si t'as de l'attachement pour lui, alors il s'est pas pendu pour rien."
(…) Faut s' lancer, avant de commencer à douter.
(…) C'est seulement ceux qui font ce qu'ils doivent, qui sont indispensables.
(…) La richesse peut être beaucoup de choses. Il s'en trouve même à qui on donne de l'amour pour rien.
(…) En affaires, faut jamais dire plus que le nécessaire. Si on a rien à dire, on laise l'autre parler. A un moment ou à un autre, il en dira trop.

© Gaïa Editions pour la traduction française, 1994
si l'éditeur le demandait, cette rubrique serait immédiatement supprimée

Lien permanent