https://connivencelitteraire.typepad.fr > LES MORCEAUX CHOISIS

« Retour à LES MORCEAUX CHOISIS

Millenium 3 (Stieg Larsson)

Millenium 3 (Stieg Larsson)

Les morceaux choisis
Millénium 3 - La Reine dans le palais des courants d'air

Usines au Viêtnam
(…) Ils figurent sur la liste de l'ONU des entreprises qui, au moins lors d'une vérification en 2001, employaient des enfants. Mais la plus grande partie des ouvriers sont des prisonniers.

La démocratie suédoise
(…)La démocratie suédoise est basée sur une seule loi et peut être abrégée en trois lettres : YGL, pour yttrandefrihetsgrundlagen, la loi fondamentale sur la liberté d'expression. L'YGL établit le droit imprescriptible de dire, d'avoir pour opinion, de penser et de croire n'importe quoi. Ce droit est accordé à tous les citoyens suédois, du nazi attardé à l'anarchiste lanceur de pierres en passant par tous les intermédiaires.
(…) Cette liberté ne signifie cependant pas que tout soit autorisé, ce que certains fondamentalistes de la liberté d'expression, surtout des pédophiles et des groupes racistes, essaient de faire valoir dans le débat sur la politique culturelle. Toute démocratie a ses limites, et les limites de l'YGL sont établies par la loi sur la liberté de la presse, tryckfrihetsförordningen ou TF.
(…) Celle-ci définit en principe quatre restrictions dans la démocratie. Il est interdit de publier de la pornographie impliquant des enfants et certaines scènes de violence sexuelle, quel que soit le degré artistique que l'auteur revendique. Il est interdit d'exciter à la révolte et d'inciter au crime. Il est interdit de diffamer et de calomnier un concitoyen. Et il est interdit d'inciter à la haine raciale.
(…) La liberté de la presse elle aussi a été ratifiée par le Parlement et elle constitue une restriction à la démocratie socialement et démocratiquement acceptable, c'est-à-dire le contrat social qui établit les cadres d'une société civilisée.
(…) La moelle de la législation signifie que personne n'a le droit de persécuter ou d'humilier un autre être humain.
(…) Liberté d'expression et liberté de la presse étant des lois, il faut une autorité pour garantir l'obéissance à ces lois. En Suède, cette fonction est partagée par deux institutions, dont l'une, le justitiekanslern ou JK, a pour mission de poursuivre en justice des contrevenants à la liberté de la presse.
(…) Presque tous les pays normaux entretiennent un tribunal constitutionnel indépendant sous une forme ou sous une autre, qui en particulier a pour mission de veiller à ce que les autorités ne portent pas atteinte à la démocratie.

© ACTES SUD, 2007
si l'éditeur le demandait, cette rubrique serait immédiatement supprimée

Lien permanent