https://connivencelitteraire.typepad.fr > LES MORCEAUX CHOISIS

« Retour à LES MORCEAUX CHOISIS

La vie d'une autre (Frédérique Deghelt)

La vie d'une autre (Frédérique Deghelt)

(…) "La mélancolie et la tristesse commencent du doute. Du doute commence le désespoir. Du désespoir commence l'arrêté des différents degrés de la méchanceté."
(…) "La vie sépare ceux qui s'aiment, tout doucement sans faire de bruit."
(…) "Maintenant que je sais le pire, le meilleur me manque."
(…) "Il perd le goût de la vie à deux, ce qui reste le plus important quand tout s'estompe."
(…) "La souffrance ne me sied pas. Je la regrette autant que je le peux. Elle dégrade l'être."
(…) "Perdre ses parents, donner naissance à ses enfants sont les deux éléments de la vie qui nous font grandir. La perte de l'amour est une façon de rapetisser."
(…) "J'ai tué ma mémoire !" "Quel flair ! Moi c'est mon passé qui me tue."

© Actes Sud, 2007
si l'éditeur le demandait, cette rubrique serait immédiatement supprimée

Lien permanent