https://connivencelitteraire.typepad.fr > DES INFORMATIONS PRATIQUES

« Retour à DES INFORMATIONS PRATIQUES

Il faut qu'on parle de Kevin (Lionel Shriver)

Il faut qu'on parle de Kevin (Lionel Shriver)

Catégorie : Littérature étrangère XXIè
Traduit de l'américain par Françoise Cartano
Date de publication : 7 septembre 2006
Editeur : Belfond
Pages : 486
Prix : Orange Prize en 2005

La quatrième de couverture

Avec une effrayante lucidité, Lionel Shriver dresse le portrait inoubliable d'une mère confrontée à la monstruosité de son fils. Un sujet d'une brûlante actualité, doublé d'une vision au vitriol de l'american dream. Un roman coup de poing, violent, complexe, qui s’attaque au dernier des tabous.

A la veille de ses seize ans, Kevin Khatchadourian a tué sept de ses camarades de collège, un employé de la cafétéria et un professeur. Dans des lettres adressées au père, dont elle est séparée, Eva retrace l'itinéraire meurtrier de leur fils.

Elle se souvient qu'elle a du mal à sacrifier sa brillante carrière pour devenir mère. Qu'elle ne s'est jamais faite aux contraintes de la maternité. Que dès la naissance, elle s'est heurtée à un enfant difficile. Que l'arrivée de Célia, petite sœur fragile et affectueuse, n'a fait que creuser le fossé entre mère et fils. Qu'elle aura passé des années à scruter les agissements de Kevin sans voir que son ambivalence envers lui n'avait d'égale que la cruauté et la malveillance du rejeton. Et, quand le pire survient, Eva veut comprendre : qu'est-ce qui a poussé Kevin à commettre ce massacre ? Et quelle est sa propre part de responsabilité ?

Lien permanent